top of page

Aiguille de Blaitière, « L’eau rance d’Arabie »

Une magnifique classique du Pilier Rouge, c'est une voie d'escalade en trad ou l'ensemble des relais sont spités ainsi que tout les passages en dalles non-protégeables sur coinceurs. Cependant il faut tout de même être à son affaire l'escalade y reste bien technique.

Nous partons du Plan de L'aiguille dans les nuages qui se lèverons légèrement à l'attaque de la voie.

Départ dans la ligne avec cette fine fissure caractéristique et exigeante qui en fait la

longueur la plus dure de la voie. Cependant de nombreux spits sont présents dans cette longueur, ce qui conforte un peu dans cette première longueur.

Nous continuons l'ascension avec cette magnifique double fissure très bien protégeable. Plus l'on monte dans la voie et plus les fissures deviennent larges, le style change tout le répertoire de gestuelle en fissure est passé en revue.

Nous aurons tout de même finis par voir un peu soleil, mais pas aussi longtemps que souhaiter. Ici une belle longueur en dulfer, l'escalade est un peu plus physique.

Nous repartons dans les nuages pour la dernière longueur, une des fissure les plus larges de la voie, où un numéro 4 permet de mieux protéger la section. Deux méthodes ici, soit physique en dulfer ou bien plus en coincements au fond de la fissure. La descente ce fait en rappel dans la voie (avec un jeu de rappel de 60m l'on gagne un peu de temps).

Retour au Plan de l'aiguille pour redescendre à Chamonix avec la benne, sous le soleil... la météo se sera jouée de nous aujourd'hui, mais cela permet de bien conclure cette journée d'escalade dans cette ligne qui vaut vraiment le détour. l'escalade y est complète et le rocher d'une qualité incroyable.

14 vues0 commentaire

Bình luận


bottom of page